Rechercher
  • Gilles Cailleau

On est là

Mis à jour : juil. 11


Ça se passe il y a un peu plus d’un mois, à Gardanne. On a posé le chapiteau sur une petite place, derrière l’OMC. C’est la place des dealers (normal, il y a deux rues, on peut sortir vite). C’est la place des gamins qui s’ennuient, qui cassent des vitres. Personne ne s’est dit « c’est leur place, il ne faut pas leur prendre. » On l’a prise sans demander, on ferait sans doute plus attention si c’étaient des boulistes. Un bouliste vote, pas un vaurien. Premier soir, ils cassent la caravane. Normal, il faut bien qu’ils nous rappellent que c’est leur territoire. Le lendemain c’est dimanche, ils sont là, autour du chapiteau, pas méchants, méfiants. On cause. L’un nous dit en rigolant : - "Il y a de l’électricité dans votre tente ? - Oui. - Si on amène une PlayStation et une télé, vous nous laisserez faire un tournoi ?" Il nous dit ça sans y croire. On répond : - Pourquoi pas ? Et toute la semaine, à Gardanne, après le spectacle, il y a eu tournoi de PlayStation sous le chapiteau. Et on peut vous dire que, malgré le mistral, il faisait chaud dans notre petite maison de quartier éphémère. Et quand on est parti le dimanche suivant, il y en a un qui nous a dit : - Ça va faire un trou.

C’est pour des histoires comme ça (rien que depuis septembre, on en a plein) qu’on avait envie de ce site. Pour ne pas les garder pour nous.


Et voilà. Il est enfin là. Pas encore fini, encore plein de défauts, mais il est là. Et on est ravi. Alors bien sûr, c’est un outil, mais on y attend vos coups de cœur, vos coups de gueule, et plus si affinités. Il y aura très bientôt un coin pour les lettres ouvertes et les petits mots, en attendant, vous pouvez vous servir de l’adresse.


Venez nous voir quand vous voulez.

1 vue

Posts récents

Voir tout

Don't watch your back!

Ce n’est pas la première fois que ça m’arrive : je suis en train d’écrire un édito et, faisant une pause, pour penser à autre chose, je mets la radio, alors, j’entends quelque chose qui me fait radica