Lulu Koren 

Lulu est née en Israël un jour de septembre 1985 dans un Kibboutz du sud du Negev, elle y a grandi comme on grandit dans un kibboutz, au milieu des enfants et en participant à la vie de toute la communauté.

Elle suit des cours de danse de 7 à 18 ans à l’école Maale Habsor et des études de photographie.

Son prénom lui vient de sa grand-mère irakienne. Comme sa mère est moitié allemande et moitié hongroise et son père, moitié polonais et moitié irakien, Lulu est un quatre-quarts, ce qui devrait lui donner automatiquement la nationalité bretonne.

Elle a quitté Israël après son service militaire, où elle était coachait des soldats et où elle a fait un peu de gnouf.

L’image qu’elle avait du cirque – avec ses fauves, ses éléphants, ses trapézistes, ses clowns… – déjà un peu écornée à l’école Sandciel à Tel-Aviv, est remuée à l’école de Carampa à Madrid et enfin mise en pièce au centre des Arts du Cirque Le Lido à Toulouse.

Elle danse le tango depuis 6 ans. Auteure et comédienne dans le spectacle "Le Locataire" de Tide Company. Elle a joué dans "Aime si fort" de la compagnie Hvdz.

Elle a créé avec Jérémie Chevalier la Mio Company et un premier spectacle : "Palabre".

Créatrice du numéro de corde "Le soleil de minuit", interprète dans plusieurs créations de Pipototal, elle a rejoint Attention Fragile en 2016.

Sans perdre de sa simplicité, elle habite dans un château ancien de la campagne toulousaine.