Tania Sheflan

Elle est née à Tel-Aviv en Israël en 1980. Elle en est partie à 21 ans, 3 mois après la fin de son service militaire qu’elle a fait dans la clinique d’une base aérienne. De 6 à 14 ans, elle a pratiqué la danse, puis la natation synchronisée, en équipe nationale. À 11 ans ses parents ont divorcé après 18 ans de mariage et une année de dispute et de conflit. Après l’armée, elle est partie en Inde et au Népal, puis au Canada pour nager. C’est là-bas qu’elle a rencontré le cirque. En 2003, elle est venue en France, s’est formée au Centre Régional des arts du cirque de Lomme (59) et devenue contorsionniste.  

Elle continue à se former au conservatoire de Châteauroux en pratiquant le chant lyrique, la harpe celtique et la clarinette. Entre 2005 et 2007, elle fait une tournée internationale avec la Compagnie Ezec le Foch dans le spectacle Les clowns de Slumberland. En 2007, elle travaille avec L’opéra de Lille sur La Traviata, mise en scène par Irina Brook.  

Elle a créé avec Attention Fragile, Fournaise en 2007 où elle tenait un rôle de contorsionniste aléatoire et Tania’s Paradise en 2012. 

En 2010, elle a co-créé le groupe polyphonique Amapola https://www.amapolalegroupe.com/ 

Parallèlement à son métier d’artiste, elle exerce aussi ses talents de sylvicultrice (ce qui se dit aussi agroforestière) et, diplômée en 2019, elle s’est spécialisée dans les arbres fruitiers.  

Elle habite dans un petit village de la campagne berrichonne et y restaure patiemment une ferme avec ses enfants et son compagnon.